Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • J'entre en résistance !

    liberte%20egalite%20fraternit%C3%A9.jpg

    Depuis le 4 Septembre je suis entré en résistance ! non pas contre Sarkozy (qui a peu d'importance) mais contre ce qu'il représente comme  générique d'un système qui n'en finit pas de produire l'inacceptable. Je suis allé marcher du côté de la République pour dire mon aversion de la xénophobie, pour dire que c'est facile d'accuser une centaine de Roms d'être les géniteurs de nos problèmes, pour affirmer que l'Etranger est notre proche qui a droit au respect et à l'accueil, pour m'insurger d'avoir vu 3 Afghans renvoyés dans un pays en guerre alors qu'ils avaient parcouru la moitié de la terre pour venir dans la patrie des Droits de l'Homme, pour ne pas accepter 2 catégories d'individus :le Métèque et celui qui ne l'est pas etc......J'ai fait une large partie de ma carrière à l'étranger et j'ai un devoir de témoignage, même si il est franchement catho :"nous sommes tous frères".

    Un jour, j'ai peur que le devoir de partage avec l'Autre nous soit imposé. J'écris un livre sur ce thème. La politique sécuritaire est celle de la peur et du repli; la politique du partage est celle de l'altruisme et de l'ouverture. Beau thème pour ScPo ou l'ENA: "partager c'est accroître sa sécurité"

    Un trés bon article dans "le Monde"faisait récemment valoir que nous acceptons peu à peu plein de petites choses qui sont inacceptables,...par résignation, lâcheté, impuissance.... nous laissons passer de petites monstruosités; puis  les "faits se sédimentent"imperceptiblement et on s'habitue. On s'habitue à accepter ce qui est de + en + inacceptable. Des partis, des syndicats, des associations, des collectifs sont déjà en résistance mais moi je me mets en "free lance" et je verrai bien si je me fédère plus tard (ou non) à une structure collective. Mais je suis un résistant hors de toute posture ou idéologisme, avec "date de valeur le 4 septembre et  date d'échéance, la fin du système Sarkozy".

    Le stade d'après, le stade supérieur est celui de la conquête; il est plus politique. Il est du domaine du pouvoir, je reste à celui de la conscience. Il n'est pas moins important. C'est le pouvoir du Citoyen.

    210708491_small.jpg